X

X


Le forum économique du secteur privé réclame la tête de Jack Guy Lafontant

Le forum économique du secteur privé réclame la tête de Jack Guy Lafontant

Le Forum économique du secteur privé a réagi à travers une note de presse datée du 9 juillet sur la crise née de l'annonce d'augmentation des prix du carburant. Cette structure réclame la démission du gouvernement Lafontant afin de trouver une sortie de crise.

Le forum économique du secteur privé a exhorté le président de la République, Jovenel Moïse à tirer les conclusions logiques de cette déplorable situation en demandant au Premier ministre de soumettre sans tarder sa démission et celle de son gouvernement.

Selon les signataires de cette note, la mise en œuvre de cette exhortation offrira une porte de sortie à l’impasse politique actuelle.

Toutefois, le forum dit prendre note de la récente décision du gouvernement de suspendre l’augmentation des prix des produits pétroliers.

Par ailleurs, le forum économique du secteur privé dit souhaiter ardemment que le choix du nouveau gouvernement se fasse dans la plus large concertation possible et soit associé à l’adoption d’un plan d’action réaliste visant à satisfaire les besoins élémentaires de la population.

Plus loin, ke forum économique en a profité pour critiquer la gestion faite par l’administration Moïse/ Lafontant relative à la hausse du prix des carburants provoquant ainsi une vive tension dans le pays

Le secteur privé estime que cette situation résulte avant tout d’une carence de leadership des plus hautes autorités de l’État haïtien incluant le président de la République, le Premier ministre et son gouvernement, lit-on dans la note.

En témoigne entre autres, l’apparente absence de planification de mesures de sécurité qui aurait dû logiquement précéder l’adoption de la mesure d’ajustement drastique des prix des produits pétroliers décrétée le 6 juillet 2018 par le gouvernement, poursuivent le signataire du document.

Le forum dit être étonné également de l’inaction caractérisée des forces de l’ordre face à ce débordement inédit et inacceptable de délinquance contraire à leur mission centrale de maintient de l’ordre et de protection des vies et des biens.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

Cancel reply