A quoi sert l’OAVCT? Quelle est sa mission ?

A quoi sert l’OAVCT? Quelle est sa mission ?

Le jeudi 9 octobre 2013, le journal officiel, à savoir Le Moniteur publiait un sommaire : loi portant révision de la loi sur l’Assurance véhicule contre tiers. Cedit sommaire stipule dans ses articles le cadre général, le champ d’application, les concernés, l’objet et l’étendue des contrats.

Il est fait mention dans son article 5 que le contrat d’assurance est obligatoire pour tout véhicule à moteur circulant sur le territoire de la République et son renouvellement doit être fait au plus tard, le dernier jour de son expiration. Ainsi, sont concernés les propriétaires, les conducteurs de véhicule à moteur.

Par cette obligation, chaque citoyen est engagé à respecter le contrat d’assurance de l’OAVCT. Dans le cas contraire, le conducteur reçoit une contravention, chose nonchalamment courante. Les raisons de cette insouciance, selon un chauffeur Pétion-Ville/Carrefour aéroport, sont dues au fait que l’OAVCT ne remplit pas sa mission qui est de protéger et de sécuriser les usagers de la voie publique. “Il exige de tous les véhicules une couverture d’assurance, mais en cas d’accident, et quand nous nous rendons dans ses locaux, nous ne recevons rien”, s’est plaint ce dernier.

Sous le couvert de l’anonymat, un autre propriétaire fait des déclarations pour le moins scabreuses, accusant l’Etat d’organiser une vaste escroquerie au niveau de cette institution. “L’OAVCT n’est pas une institution d’assurance. Au contraire, c’est une opération d’escroquerie, de vol légal par une institution publique. En cas d’accident, nous ne sommes pas dédommagés, au contraire on nous fait miroiter avec des paperasses qui n’en finissent pas. Notre argent sert à payer des employés d’une institution qui ne donne aucun service ayant rapport avec l’assurance. C’est donc un vol organisé », a déclaré ce conducteur mécontent.

Une confiance sapée

Chez les conducteurs, en cas d’accident, ils n’acceptent plus d’entendre parler de l’OAVCT. En effet, ces derniers préfèrent, selon la réponse de tous, régler à l’amiable ou devant un tribunal leur litige. La raison est qu’il n’existe plus une trace de confiance dans cette institution qui pourtant continue de fonctionner normalement.

En outre, il est courant de voir qu’en cas de grave accident, certains chauffeurs prennent la fuite nonobstant le fait que leurs voitures soient assurées.

Toutes les personnes interrogées, propriétaires de véhicule à moteur, s’accordent à reconnaître que l’OAVCT ne remplit pas sa mission. C’est dire qu’il existe un réel problème au niveau du service offert par cette institution.

Face à tout cela, l’urgence ne serait-ce pas que L’OAVCT songe à régulariser le service offert ?

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Jeanmichel Laveau
    31 janvier 2020, 15:54

    Pour moi cela considère comme un endroit qui amusent certains cadre de la fonction publique

    REPLY