Affrontements : 3 hommes se réclamant de « l’armée de terre » tués par la police, 3 autres blessés

Affrontements : 3 hommes se réclamant de « l’armée de terre » tués par la police, 3 autres blessés

Trois membres de « l’armée de terre » ont été tués lors des échanges de tirs avec la police à Canaan. Deux autres sont sortis blessés. Ces hommes armés se réclamant des révolutionnaires ne sont ni membres de la Brigade de Sécurité des Aires Protégées (BSAP) ni de la FAD’H.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Cependant, ils sont en treillis militaires et circulent avec des armes automatiques. Selon leur commandant, ces hommes aux apparences militaires sont là pour faire une révolution pour changer les mauvaises conditions de vie de la population. Ils ne sont proches ni de l’opposition ni du pouvoir en place, selon leur chef.

Le directeur général de la Brigade de Sécurité des Aires Protégées (BSAP) a démenti les informations selon lesquelles ses agents ont été cantonnés à Canaan. Jeantel Joseph informe qu’aucun homme de sa troupe n’a été tué. D’ailleurs, a-t-il dit, les agents de la BSAP ne circulent plus en uniforme depuis un certain temps.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    2 janvier 2021, 19:22

    Il n’y a rien d’étonnant, le 7 février n’est pas loin!!! Il va y avoir toute une série d’événements, mettant Jovenel Moise devant le fait accompli. Un pouvoir sans assise populaire ne peut pas réussir dans ses prétentions d’organiser des élections ou de changer la constitution. Pap gen piyay konsa. NUNCA!!!

    Apranti diktatè JB Aristide te gen pil kokorat sou konpyon l li patka rive mete peyi a jenou. Mwen pa kwè se Jovenel Moise ki ta reyisi kote JB Aristide te echwe. NUNCA!!!

    Pa gen manti nan sa, dans les mêmes conditions les mêmes causes produisent les mêmes effets!!!

    REPLY