AGRITRANS S.A rejette d’un revers de main le rapport de la Cour Supérieure des Comptes

AGRITRANS S.A rejette d’un revers de main le rapport de la Cour Supérieure des Comptes

Dans une note de presse, la firme AGRITRANS s’est inscrit en faux contre les conclusions du rapport d’audit de la CSCCA relatif à l’utilisation et la gestion des fonds PetroCaribe.

La firme de « l’ingénieur » Jovenel Moïse dit déplorer le fait que l’audit n’ait été réalisé selon les normes internationales d’audit.

Elle regrette également qu’aucun rapport d’evaluation technique du ministère des travaux publics, transport et communication n’ait été produit dans les conclusions de l’audit de la Cour à son sujet.

Toutefois, AGRITANS S.A reconnait avoir paraphé un contract avec le ministère des travaux publics, transport et communication sur un segment distinct Borgne/ Petit Bourg de Borgne.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Approuvé par la CSCCA, l’exécution de ce contrat a été réalisé à 80%, informe la firme.

En ce qui concerne les allégations selon lesquelles AGRITRANS S.A et BETEX seraient engeristrés au même numéro d’identification fiscale, la note rectifie que ce sont deux entreprises distinctes jouissant chacune de sa personnalité juridique.

Toujours dans cette note, la firme AGRITRANS S.A menace d’ester en justice afin de faire valoir son droit et protéger son intégrité.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *