X

X


Amoncellement de détritus: où sont les autorités municipales?

Amoncellement de détritus: où sont les autorités municipales?

Paradoxalement, dans certaines rues de la capitale, les déchets tiennent lieu d'ornement.

Certains riverains tentent d’expliquer ce phénomène parce que nos autorités n’empruntent plus ces tronçons de route.

Pour d’autres la gestion des déchets ne feraient plus partie de la politique des gouvernants.

À Nazon, non loin d’un concessionnaire de voitures, des tonnes de déchets jonchent le trottoir. À l’avenue Poulard, des détritus provenant des trois égouts sont jetés au bord de la route depuis une semaine, dégageant une odeur nauséabonde.

Bizarrement, cette situation devient normale. Pourtant ces immondices représentent un danger pour la santé et contribuent à diminuer considérablement la qualité de notre vie.

A Poste-Marchand, par exemple, des tonnes de déchets sont empilés sur la voie publique. Certaines personnes utilisent des espaces publics non dédiés à cette fin par la Mairie pour déposer des débris de toutes sortes dont des carcasses de voiture. Des entreprises qui se débarrassent des déchets et de tout autres éléments considérés comme rejets inutilisables contribuent également dans l’insalubrité de la capitale.

En dépit de l’arrêté communal relatif à la gestion des déchets dans la commune de Port-au-Prince, en date du 16 mai 2018, en vue de réglementer la gestion des résidus urbains dans la capitale haïtienne, Port-au-prince croule sous les déchets.

Pas besoin des verres pour constater que les autorités municipales s’inclinent devant les ordures ménagères, les déchets domestiques encombrants, les déchets des commerçants, artisans et industriels ainsi que les déchets provenant du nettoyage des rues, marchés et espaces publics de la commune.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

Cancel reply