Arrêté en mars dernier par la DCPJ, un adolescent met à nu l’instrumentalisation de ses pairs par le gang « 5 Segond »

Arrêté en mars dernier par la DCPJ, un adolescent met à nu l’instrumentalisation de ses pairs par le gang « 5 Segond »

« J’avais l’habitude de fréquenter village de dieu avec un Disc Jockey (DJ). C’est à ce moment que j’ai commencé à côtoyer les membres du gang », a déclaré ce jeune adolescent qui n’avait jamais vécu au Village de Dieu auparavant.

C’est un bandit connu sous le pseudonyme “Poulet” qui l’avait accueilli et hébergé, a-t-il souligné. Il a fait savoir que les bandits lui ont appris à manœuvrer des armes de grand calibre comme: M4, AK- 47 (Kalashnikov), entre autres.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Selon ses témoignages, il n’est pas le seul enfant ayant rejoint le gang. D’autres, comme lui, font partie “5 Segond” qui sème la terreur à l’entrée sud de la capitale.

A Village de dieu, comme beaucoup d’autres gangs du pays, des centaines d’enfants sont embauchés pour effectuer des travaux particuliers pour le compte des bandits.

Ils font notamment des emplettes et les bandits les utilisent également pour jouer le rôle d’antenne car, les enfants peuvent échapper à la surveillance des agents de la PNH.

Certaines fois, ils sont aussi menaçants, violents que les bandits et participent même dans les affrontements entre gangs rivaux.

Une vidéo d’un enfant de dix (10) ans, vêtu d’une chemise blanche, portant un fusil d’assaut, a fait le tour de la toile au cours du mois de mai. Comment ces gangs parviennent-ils à recruter ces enfants? se demandent plus d’un avec perplexité.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *