Assassinat de Me Dorval : « le sommeil des bandits doit être désormais troublé », exige Rockfeller Vincent

Assassinat de Me Dorval : « le sommeil des bandits doit être désormais troublé », exige Rockfeller Vincent

L’assassinat du bâtonnier de l’ordre des avocats de Port-au-Prince , Maître Monferier Dorval, est un acte de trop, de l’avis du ministre de la Justice et de la Sécurité publique, Rockefeller Vincent. À l’issue d’une rencontre organisée ce lundi entre le titulaire du MJSP, le Commisaire du gouvernement de Port-au-Prince et le Haut état-major de la Police Nationale d’Haïti sur la remontée de l’insécurité, des instructions formelles ont été passées.

Le ministre de la justice veut que le sommeil des bandits soit désormais troublé. Il juge révoltants les actes de barbarie perpétrés durant ces dernières semaines. Il en veut pour preuve l’assassinat du docteur Monferrier Dorval, boyé par la machine infernale de l’insécurité.

Indigné par cet acte qu’il qualifie de planifié, Rockfeller Vincent persiste et signe : justice sera rendue au bâtonnier de l’ordre des avocats de Port-au-Prince. «La République ne s’inclinera pas devant les bandits», a-t-il déclaré. Le ministre Vincent a passé des instructions formelles pour que l’appareil judiciaire soit mis en branle contre les bandits ayant commis cet acte odieux.

Le président Jovenel Moise et le Premier ministre Jouthe Joseph se sont mis d’accord pour offrir des moyens supplémentaires aux autorités policières et judiciaires afin de faciliter l’aboutissement de l’enquête ouverte au niveau de la DCPJ. «Afè lapolis ap arete bandi epi pou lajistis ap lage yo an sa fini», prévient Rockfeller Vincent, lançant une mise en garde aux juges d’instruction.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *