X

X


Avalanche de réactions suite à l’incendie de Radio Kiskeya : l’AHML touche la plaie du doigt

Avalanche de réactions suite à l’incendie de Radio Kiskeya : l’AHML touche la plaie du doigt

Plusieurs institutions et personnalités publiques ont exprimé leurs sympathies à Radio Télé Kiskeya suite à l'incendie violent qui a ravagé les locaux de cette institution, le vendredi 21 décembre dernier.

L’ ancien président Michel Martelly figure sur la liste des gens qui se disent attristés.

”J’exprime mes sympathies à toute l’équipe de Radio Kiskeya, victime cette nuit d’un grave incendie”, a-t-il tweeté celui qui s’amuse souvent à dénigrer Lilianne Pierre-Paul.

”Radio Kiskeya n’est pas un simple organe de presse. C’est pour le peuple haïtien un patrimoine. Radio Kiskeya a été et est aujourd’hui encore le média, la voix et le compagnon de route des militants pour la démocratie et l’État de droit”, lit-on dans une note portant la signature de l’ancien président provisoire, Jocelerme Privert.

L’ Association haïtienne des Médias en ligne (AHML) abonde dans le même sens soulignant que la Radio Télé Kiskeya est un patrimoine dont Haïti ne pas se priver.

Cependant, les membres de cette structure ne se sont pas contentés d’écrire une note de sympathie.

Ils ont dénoncé et critiqué l’apathie des autorités étatiques.

‘L’Association dénonce la passivité des autorités qui auraient pu limiter le sinistre”, écrit la signataire de la note.

Maudeline Chérilus dit plus loin ne pas comprendre qu’une commune aussi stratégique que Port-au-Prince ne soit pas dotée d’équipements adéquats pour maitriser un incendie éclaté à quelques centaines de mètres de la base des sapeurs-pompiers.

”L’incendie qui aurait éclaté dans un immeuble voisin s’est vite propagé dans la station et a tout détruit pendant près de deux heures”, regrette-t-elle.

Notons que le chef de la Primature, Jean Henry Céant, a promis que l’État fera tout pour réhabiliter ce patrimoine.

”C’est la mémoire de plusieurs décennies de luttes légitimes pour la démocratie et l’émancipation du peuple haïtien qui s’envole”, regrette le chef du Gouvernement qui se dit affligé par cette perte énorme.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

Cancel reply