Cap-Haïtien-Carnaval: la présence de Sweet-Micky dérange, des stands incendiés

Cap-Haïtien-Carnaval: la présence de Sweet-Micky dérange, des stands incendiés

Des individus non-identifiés ont incendié dans la nuit du jeudi 20 février des stands préposés aux festivités carnavalesques, prévues pour les 23, 24 ,25 février prochain, dans la ville du Cap-Haitien. Ces gens auraient posé cette action pour protester contre la présence de Michel Martelly, ancien président d’Haïti, chanteur lead du groupe sweet micky.

Plusieurs organisations et partis politique protestent contre la participation de Sweet Micky au défilé du carnaval du Cap-Haïtien.

Les notables de la ville reprochent au chanteur l’utilisation de propos grivois dans sa meringue carnavalesque qui rabaissent les femmes. Ces pratiques sont contraires aux moeurs des Capois, ont-ils dit.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Guyno Duverné, un jeune journaliste évoluant dans la ville du Cap qui a fourni ces informations à la rédaction de Haïti 24 a rappelé que plusieurs organisations ont écrit au maire de la ville pour exprimer leurs désaccords quant à la participation de Michel Martelly au carnaval dans la cité christophienne.

Des responsables de médias de la ville ont aussi fait le black-out sur l’organisation du carnaval dans la ville du Cap en signe de protestation contre le comité d’organisation de cette fête cuturelle.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Miko le realiste
    21 février 2020, 09:16

    Nous les capois, nous avons une pratique carnavalesque propre et saine ce qui nous permet de rejeter la presence salubre de l’ex président Martelly dans le parcours.
    Nous sommes pas de l’opposition ni du pouvoir nous sommes seulement des gens avisés des universitaires dévoués à notre cause.
    Nou pap aksepte yon grenn vè anplis vinn gouye sou fatra nou gen nan vil la.

    REPLY