Changement au sein de la PNH : Connu pour sa politique de « double langage », Joseph Jouthe veut contrecarrer « Fantom 509 »

Changement au sein de la PNH : Connu pour sa politique de « double langage », Joseph Jouthe veut contrecarrer « Fantom 509 »

Pas moins d’une douzaine de changements ont été opérés à la tête de l’institution policière la semaine dernière. La police nationale d’Haïti change de stratégie pour combattre la montée de l’insécurité et des actes de kidnapping.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Le Premier ministre, Joseph Jouthe, mise sur ces changements de leadership pour venir à bout des membres du groupe « Fantom 509 » qui promettent des jours sombres au pays si leurs revendications ne sont pas satisfaites.

Le chef du gouvernement s’est gardé de relever les stratégies qui seront utilisées par les agents de l’ordre pour traquer les policiers de ce groupe qu’il qualifie d’ailleurs de terroristes. Il croit toutefois que la formule de la PNH pour mettre fin au règne de « Fantom 509 » sera la bonne.

Parallèlement, le chef du gouvernement rejette d’un revers de main l’ultimatum lancé par les policiers en uniforme et encagoulés qui terrorisent la population. Joseph Jouthe maintient les déclarations selon lesquelles l’État ne dispose pas assez de fonds pour offrir un salaire de 50 mille gourdes aux policiers et 25 mille gourdes sur la carte de débit. Ils les invitent à prendre le chemin du dialogue.

Par ailleurs, le chef du conseil supérieur de la police nationale informe que des instructions sont passées au haut commandement de la PNH pour garantir la sécurité de la population à l’occasion des fêtes de fin d’année. Joseph Jouthe invite Léon Charles à agir au plus vite.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *