Clamé O. Daméus ferme au poste, un avocat fustige son comportement

Clamé O. Daméus ferme au poste, un avocat fustige son comportement

Alors que la rumeur de sa démission circule en boucle sur les réseaux sociaux, le commissaire du Gouvernement de Port-au-Prince, Me Clamé Ocnam Daméus, a rendu publique une lettre dans laquelle il a invité le bâtonnier de l’ordre des avocats du barreau de Port-au-Prince à une rencontre  »formelle » afin de discuter de la situation de crise qui persiste entre le Parquet et l’ordre des avocats.

Un mouvement de grève qui, a reconnu le parquetier, pertube  »les relations de collaboration entre les deux institutions ».

Maitre Clamé Ocnam Daméus a tenu à souligner que cette rencontre envisage une solution institutionnelle durable par rapport à cette situation de crise, susceptible d’augmenter le fléau de la détention préventive prolongée, et aussi de faire reculer certains grands défis auxquels fait face le système judiciare notamment la lutte contre la corruption et l’insécurité foncière.

Parallèlement, l’un des avocats grévistes rencontré au local du ministère de la Justice et de la Sécurité Publique, ce mercredi, explique que la grève du barreau de Port-au-Prince sera maintenue jusqu’ au départ de l’actuel commissaire du Gouvernement qui, selon lui, à manquer à ses devoirs face au conflit opposant le Directeur Départemental de l’Ouest, Berson Soljour, et un autre membre de la basoche.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Maître Léonard Vladimir Fils précise que le Parquetier aurait dû procéder à l’arrestation du haut-cadre de la PNH qui, rappelle-t-il, avait agressé un avocat dans l’enceinte même du Palais de justice.

 »Pourquoi le Ministre de la Justice et de la Sécurité Publique a laissé perdurer cette crise qui paralyse le fonctionnement de l’apparreil judiciare depuis plus d’un mois?

Maître Clamé Ocnam Daméus est-il au dessus de la loi?

Même si ce manager autoproclamé de l’affaire PetroCaribe qui, sans ambages, viole la Constitution, n’est pas au-dessus de la loi, c’est du moins la forte impression qu’il donne.

Par la faute de ce dernier, les justiciables sont privés de service depuis plus d’un mois.

Dans cette guerre d’usure que se livrent le Parquet et le barreau, tout porte à croire que c’est Maître Daméus qui sera vaincu.

De toute évidence, les jours du commissaire du Gouvernement sont comptés.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *