Combat contre la détention préventive prolongée, Paul Éronce Villard pose ses premiers actes

Combat contre la détention préventive  prolongée, Paul Éronce Villard pose ses premiers  actes

Le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Me Paul Éronce Villard a adressé une lettre au directeur général de la PNH dans laquelle il lui demande d’accorder une dispense spéciale à tous les responsables des commissariats de la juridiction de Port-au-Prince pour faciliter leur participation à une importante réunion, le vendredi 11 janvier prochain.

Le parquetier organisera cette rencontre dans le souci, dit-il, d’harmoniser le travail du parquet avec ces commissaires sur l’épineux dossier de la détention préventive prolongée.

Paul Éronce Villard en a profité pour évoquer certains éléments à la base de ce phénomène: l’inaction et le non – traitement de certains dossiers par certains magistrats dans les délais impartis, des arrestations rocambolesques orchestrés par la police, notamment lors des arrimages où des gens sont arrêtés sans se soucier de leur implication véritable dans les faits reprochés.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Afin de combattre ce fléau, Me Paul Éronce Villard insiste sur des mesures essentielles parmi lesquelles : le respect scrupuleux des droits et de la dignité de la personne humaine lors des arrestations, le renforcement du système de renseignement de la police aux fins de procéder à l’arrestation des vrais coupables, le respect du délai de la garde à vue suivant les préscrits de la Constitution en vigueur.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *