Covid-19 : les journalistes libres de circuler pendant la période de couvre-feu !

Covid-19 : les journalistes libres de circuler pendant la période de couvre-feu !

Munis de leurs cartes de presse, les journalistes peuvent désormais circuler après huit heures du soir. Cette nouvelle disposition a été prise en Conseil des Ministres, cette semaine.

Dans un décret daté du 21 mai 2020, les autorités gouvernementales précisent que les travailleurs de la presse font partie des catégories professionnelles pouvant circuler librement aux heures de couvre-feu, comme c’est le cas pour les médecins et les policiers. Toutefois, elles mettent en garde tous ceux qui voudraient profiter de cette mesure pour circuler avec de fausses cartes de presse, sous peine de sanction.

Réagissant sur la question, le secrétaire général de SOS journaliste, Guyler C. Delva, a salué cette decision du gouvernement.

“Le conflit n’était pas necessaire. Nous recherchons de préférence l’harmonie, afin de lutter ensemble contre la pandemie de Covid-19”, a ajouté l’ancien ministre de la Culture et de la Communication.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Par ailleurs, le gouvernement tente de durcir sa position concernant le respect du couvre-feu.

“Le couvre-feu est maintenu de 8h PM à 5h AM. Tout contrevenant encourt une amende de 3000 gourdes, cinq jours d’emprisonnement et 15 jours de travail d’intérêt général à déterminer par le Conseil municipal”, lit-on dans ledit décret.

Dans le cadre des mesures prises autour de l’état d’urgence sanitaire, le Ministère de la Communication avait émis une carte d’autorisation de circuler durant la période de couvre-feu pour les journalistes. Plusieurs voix s’étaient élevées pour contester cette décision qualifiée d’inconstitutionnelle.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *