Crime à La Saline : Stanley Noël doublement victime du pays

Crime à La Saline : Stanley Noël doublement victime du pays

Le jeune écolier, Stanley Noël, criblé de 9 balles devant son domicile à La Saline, le vendredi 23 novembre dernier, a été victime de l’insécurité qui sévit à Port-au-Prince, mais également de la faiblesse du système de santé.

Après avoir reçu 9 balles dont un au niveau du cœur dans la soirée du vendredi 23 novembre, l’écolier n’était pas mort sur le champ.

Il a été conduit 30 minutes après par sa mère à l’hôpital de l’université d’État d’Haïti, où il s’est éteint le lendemain à 10 heures alors qu’un médecin s’apprêtait, fort tard, à lui injecter un sérum en guise de premier soin, raconte Polsen Tilsaint, l’ambassadeur du Lycée Alexandre Pétion.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Il a fait ces révélations ce mercredi 5 décembre à l’occasion d’une cérémonie d’hommage que des élèves de cetbécole ont organisé en mémoire de l’élève Stanley NOËL, mieux connu sous le sobriquet de «Gabo».

Polsen Tilsaint décrit son camarade comme un élève discipliné et appliqué, il se dit profondément affecté par ce crime odieux qui a été commis par un Commando armé qui était à bord d’un véhicule sans plaque d’immatriculation, selon des témoins.

Cette cérémonie d’hommage avait un double objectif: d’une part, elle visait à saluer la mémoire de ce jeune, victime de l’insécurité et des actes de banditisme, et d’autre part, une campagne de levée de fonds a été lancée pour soutenir la mère du défunt dans l’organisation des obsèques de son fils qui était l’ambassadeur linguistique de sa classe.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *