Désormais, les Haïtiens doivent attendre leur carte verte en Haïti

Désormais, les Haïtiens doivent attendre leur carte verte en Haïti

L’administration de Trump a mis fin, le 2 Août dernier, au programme haïtien de libération conditionnelle pour la réunification familiale (Haitian Family Reunification Parole Program) qui autorisait des milliers d’Haïtiens éligibles d’attendre dans deux ans leur carte verte aux Etats-Unis, selon le quotidien américain, Miami Herald.

Cette décision de l’administration de Donald Trump a suscite la grogne chez les défenseurs des droits des migrants.

La responsable du mouvement « Family Action Network », Marleine Bastien croit savoir que le moment est inopportun pour l’administration Trump de mettre un terme à ce programme en raison de la conjoncture socio-politique d’Haïti.

«Je ne pense pas que le moment soit venu pour le gouvernement Trump de supprimer les protections accordées aux familles haïtiennes, en particulier alors qu’Haïti fait probablement face à l’une des pires crises politiques de son histoire», a-t-elle déclaré.

Pour sa part, le défenseur des droits à l’immigration, Tom Jawetz, également vice-président pour la politique d’immigration du Center for American Progress à Washington, estime que mettre fin à ce petit programme est anti-américain et inconcevable arguant que le programme offre simplement aux familles la possibilité de se réunir plus rapidement, en prenant en compte les défis quotidiens auxquels sont confrontées les familles haïtiennes.

De son côté, l’avocate Cheryl Little, également directrice de «Americans for Immigrants Justice» à Miami, croit que cette nouvelle, aussi déchirante qu’elle soit, crée la nervosité chez les gens, notamment les Haïtiens, craignant de perdre leur statut de TPS.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Honorat serge
    4 août 2019, 13:40

    Commentaire *

    REPLY