Détention préventive prolongée : baisse considérable du nombre de détenus

Détention préventive prolongée : baisse considérable du nombre de détenus

« La détention préventive prolongée, faisant partie de la politique pénale du gouvernement, n’est plus une fatalité pour la juridiction de Port-au-Prince », a déclaré le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Maître Paul Eronce Villard.

Ce dernier informe que le nombre de personnes en détention préventive prolongée de la juridiction de Port-au-Prince est passé de 4 mille 414 à 3 mille 921, de décembre 2018 à mars 2019.

La détention préventive prolongée n’a jamais connu cette baisse depuis 10 ans, se réjouit le chef du parquet de la juridiction.

Paul Eronce Villard a fait remarquer qu’il n’y a désormais aucune place dans les centres carceraux pour les innocents ou pour les personnes arrêtées par la police, sans forme ni condition et en dehors des principes tracés par la législation haïtienne quand il s’agit de personnes prises dans le feu de l’action, sans avoir été visées. 

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« Le pays n’a pas un problème de surpopulation carcérale mais le surpeuplement des cellules », de l’avis de Paul Eronce Villard arguant que sur le plan démographique le nombre de personnes incarcérées est nettement inférieur par rapport à la taille de la population.

Le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince qui a vanté sa gestion à la tête du parquet de Port-au-Prince a salué la contribution de tous les acteurs de la chaîne pénale qui vont continuer de contribuer à la lutte contre la dentition préventive prolongée dans la juridiction de la capitale.

En réaction à la recrudescence des actes de banditisme dans la région métropolitaine de Port-au-Prince, maître Paul Eronce Villard a fait savoir que l’insécurité qui sévit dans le pays à une dimension politique, sociale et économique.

Le chef du parquet de Port-au-prince a fait remarquer qu’aucun qu’il ne peut résoudre » du jour au lendemain » ce problème qui, dit-il, doit être adressé au plus haut niveau de l’Etat.

En marge de la conférence bilan, le chef du parquet de Port-au-Prince, a décerné,ce mardi, des plaques d’honneur et mérite à plusieurs médias et journalistes pour leur contribution exceptionnelle à la cause de la justice haïtienne.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • François Junior
    3 avril 2019, 18:47

    Félicition Commissaire Villard Paul Eronce.
    Le pays a besoin de vous au plus haut niveau de l’Etat.

    REPLY