Du 1er juin au 30 novembre 2018, 10 à 16 tempêtes pourraient se former, selon la NOAA

Du 1er juin au 30 novembre 2018, 10 à 16 tempêtes pourraient se former, selon la NOAA

Selon les prévisions de l’Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA), l’année 2018, comparativement à l’année dernière, sera moins destructrice.

Toutefois, la saison cyclonique qui débute le 1er juin sera plus active que la moyenne comparativement aux trente dernières années.

En effet, la National Oceanographic and Atmospheric Administration (NOAA) a dévoilé la semaine écoulée sa prévision annuelle pour la saison : de 10 à 16 tempêtes tropicales pourraient se former du 1er juin au 30 novembre, et atteindre une puissance justifiant de recevoir un prénom, contre 12 en moyenne sur les trente dernières années. Cela inclut de cinq à neuf ouragans, dont un à quatre pourraient atteindre une catégorie 3 ou plus, ce qui représente des vents de plus de 178 km/heure.

Moins d’ouragans sont attendus en 2018, mais la saison sera probablement plus active que la moyenne, menaçant les îles de la Caraïbe, notamment Haïti.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

En substance, l’Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA) estime à 75% le risque que la saison soit à un niveau normal ou au-dessus de la normale, en 2018.

Les prévisionnistes estiment une probabilité de 35% que la saison 2018 des ouragans soit supérieure à la normale, de 40% qu’elle soit proche de la normale et enfin, de 25% qu’elle soit inférieure à la normale.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *