Éditorial : Les États-Unis sont-ils vraiment nos « amis »?

Éditorial : Les États-Unis sont-ils vraiment nos « amis »?

Sur bien des plans, historique, culturel, social, politique, entre autres, il convient de se demander: que représente Haïti aux yeux des Etats-Unis?

Au regard des prises de position, des décisions de l’Oncle Sam, il n’est pas inutile de s’interroger sur le sens du mot « amitié » toujours mis en avant pour parler des relations qui lient les deux pays.

Aux yeux des Etats-Unis sommes-nous un État à part entière ?

Aujourd’hui plus que jamais, ces interrogations nécessitent des réponses célères et non biaisées.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Paradoxalement, après avoir annoncé, via une note de son ambassade à Port-au-Prince, son soutien à la nouvelle équipe gouvernementale haïtienne, l’administration de Donald Trump n’a pas mis du temps pour placer Haïti sur la liste noire des voyages pour les Américains.

Haïti est frappée par l’alerte 4. Un niveau qui s’applique lorsqu’il apparait qu’une menace terroriste est concrète et imminente…

Le règne de l’insécurité en Haïti est palpable. On ne peut se voiler la face devant ce fait. Mais, au lieu de mettre Haïti en mauvaise posture à chaque fois qu’ils en ont envie, pourquoi les États-Unis, première puissance mondiale, n’envisagent pas un plan de développement pour leur « ami », incluant l’établissement de la sécurité, la réforme du système de santé, la redéfinition de l’éducation, l’appropriation de la technologie. Ces domaines-clés sans lesquels l’avenir n’est pas assuré.

Niet! Les États-Unis, dans le cas d’Haïti, préfèrent toujours souffler le chaud et le froid. Quelle sale politique ! Quelle drôle d’amitié !

2 comments

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

2 Comments

  • Antoine Langomier
    6 mars 2020, 20:50

    Il ne revient pas aux États Unis d’envisager un Plan de Développement pour HAITI! C’est le contraire qui est vrai. C’est aux “dirigeants” Haitiens de connaitre quelle voie prendre avec leur pays, tout en faisant savoir à un “partenaire” ou un “ami,” ils veulent cette forme de Coopération et autres.

    Avant de Blâmer les États Unis, il faut s’en prendre à vos dirigeants tèt bochèt, plus enclins à être des valets de l’oligarchie et leurs alliés, en perspective d’un éternel tipaskout et ses corollaires (mauvaise gouvernance, insécurité, destabilisation de l’État, l’exode des compatriotes vers d’autres cieux, impunité… occupation et Chaos). En 2004, sur CNN, le cri de “vini vit” du messie mort-né JB Aristide n’a pas été entendu…

    Dans mon jeune âge, j’avais l’habitude de s’en prendre aux autres pays, avant de mettre les dirigeants haitiens face à leurs responsabilités. Pendant trois ans, qu’est-ce qui empêchait au président Jovenel Moise de mettre fin au contrat BLACKOUT de 12 millions de dollars américains/mois. Il ne s’agit pas de la République Étoilée, mais plutôt ses fréquentations. Il avait même méprisé une Résolution (octobre 2017) du Sénat l’autorisant à renégocier les contrats Blackout des bluffeurs Préval, Verella, Dorsainvil et consorts. Le "pays lock" a fait bien des miracles. Il reste à savoir si c’est dans l’intérêt des "TÈT KODÈN" et de l’électricité 24/24. Sakalakawè l.

    Et pourtant à un certain moment, le président voulait les 150,000 dollars du Taiwan pour son projet d’électricité. C’est à prendre tous les Haitiens pour des “anafabèt pa bèt” et “tèt kodèn.”

    Ce serait absurde de vouloir rejeter nos échecs sur les États Unis. Les présidents Clinton et Trump n’ont pas donné naissance aux chimères et gangs armés. En 34 ans de chute libre, seul le président Leslie François Manigat avait la Determination de diriger autrement et de faire respecter le pays. La République Dominicaine…, la Jamaique et le Panama mènent une diplomatie active non calquée sur tel ou tel pays qui ne rapporte rien, l’autodétermination. Il n’est pas à prouver, le pays à un déficit de vrais Patriotes. Point barre.

    L’observatoire

    REPLY
  • Dolcine Judelyn
    15 mars 2020, 13:34

    An relation diplomatic, L’Amitie n’est que de l’interet…

    REPLY