Etats-Unis-Racisme: Démission de la cheffe de la police d’Atlanta

Etats-Unis-Racisme: Démission de la cheffe de la police d’Atlanta

Une bavure policière a poussé la cheffe de la police d’Atlanta à rendre son tablier.

Alors que la lutte contre le racisme est au cœur des récents mouvements de protestations enregistrés aux États-Unis d’Amérique, au lendemain de la mort, par des policiers blanc, de l’afro-américain, Georges Floyd, une nouvelle bavure policière enregistrée à Atlanta, en début du week-end écoulée, a amplifié les manifestations et occasionné la démission de la police de la ville.

Moins de 24 heures après qu’un policier a battu un homme à Atlanta vendredi dernier, la cheffe de la police de la ville, Erika Shields, a rendu son tablier.

C’est la maire de la ville, Keisha Lance Bottoms qui en fait l’annonce : « la cheffe de la police s’est retirée de ses fonctions suite à l’incident qui a eu lieu vendredi après-midi», a-t-il déclaré.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

En effet, un homme, sous l’effet d’un test d’alcoolémie bloquait la circulation. Une altercation a éclaté entre l’homme, un afro-américain et des agents de police déployés sur place. L’un de policiers a ouvert le feu, alors que Rayshard Brooks tentait de fuir. Il est décédé de ses blessures à l’hôpital.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    15 juin 2020, 18:45

    Un peu de musique du TABOU COMBO, "sa n ko we nou pa we, nou fek komanse we." La police represente l’arbre. Le Mouvement BLM et allie’s, doivent checher la FORET. Dans le cas contraire, il va y avoir d’autres EMMETT TILL (ca fait 65 ans). Ce dernier avait suscite’ autant de REMOUS et de Manifs, et par la suite, la meme pratique continue… On l’a vu, malgre les Manifs en faveur de George Floyd et les appels pour des reformes, gason ap tonbe. Le Mal est plus profond…

    Selon le journal USA TODAY Du lundi 15 juin 2020, Au cours de cette decennie, 134 personnes ont trouve’ la mort dans les memes conditions de George Floyd. Et dans la derniere page du journal, on peut lire des dizaines de noms avec ces paroles, "Say their names out loud. Silence will not end systemic racism and injustice."

    L’Observatoire

    REPLY