X

X


Fête de l’indépendance : Jovenel Moïse continue de prêcher l’unité

Fête de l’indépendance :  Jovenel Moïse continue de prêcher l’unité

Le président de la République, Jovenel Moïse, continue de lancer désespérément son appel au dialogue afin de tenter de trouver une issue à la crise politique qui sévit dans le pays.

N’ayant aucune certitude que ses paroles vont tomber dans des oreilles attentives. Le chef de l’État, ce mardi 1er janvier, jour de la commémoration du 215e anniversaire de l’indépendance, s’est perdu dans un veritable plaidoyer pour tenter de convaincre les plus réticents.

”La cause qui nous réunit est noble. Elle nous rappelle d’où nous venons, qui nous sommes et nos responsabilités envers l’histoire, envers la patrie, envers la postérité”.

”Souvenons-nous! Esclaves, nous avons été dans un monde raciste et impitoyable. Par la volonté d’être libre, le dépassement de soi, des hommes que tout paraissait diviser à la base, ont trouvé la capacité nécéssaire pour s’aventurer sur la voie de l’unité”, a lancé Jovenel Moïse qui voulait inciter les principaux acteurs de la crise politique actuelle à s’unir pour résoudre les problèmes auxquels le pays est confronté.

”2019 doit être l’année du dialogue constructif inter-haïtien devant aboutir à une entente nationale qui est une nécessité et l’une des voies qui peuvent conduire au développement de ce pays”, affirme le garant de la bonne marche des institutions.

Jovenel Moïse invite en ces termes tout un chacun à participer dans ce dialogue qui, selon lui, est un impératif dans le processus de développement du pays.

”N’ayons plus peur de dialoguer et de rechercher, aussi grande que soient nos différences, un chemin d’entente. Osons agir et agissons”, sensibilise-t-il.

Toujours dans le but de rétablir un climat de paix dans le pays, susceptible de le rendre sur les rails du développement, le premier des citoyens invite les parlementaires à voter le budget 2018- 2019 déposé dans les deux branches du Parlement.

Selon lui, ce texte de loi pourra faciliter l’apaisement social et favoriser la relance de la production nationale.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

Cancel reply