Haiti-Crise: les États- Unis continuent de lancer son appel au dialogue

Haiti-Crise: les États- Unis continuent de lancer son appel  au dialogue

Les États-Unis ont pour une 3ème fois consécutive demandé à tous les secteurs de la vie nationale de dialoguer afin de trouver une solution à la crise qui sévit dans le pays. Les États-Unis et la communauté internationale sont inquiets face à l’absence d’un gouvernement légitime en Haïti.

Dans une interview accordée à VOA, le sous- secrétaire  adjoint du Bureau des affaires de l’hémisphère occidental au Département d’État américain, Jon Piechowski, a pressé les acteurs politiques à dialoguer dans le but de former un gouvernement.

Les États-Unis et la communauté internationale sont inquiets du fait que le pays n’ait pas un gouvernement fonctionnel « , affirme t-il.

Monsieur Pichowski en a profité pour condamner les actes de violences enregistrés dans le pays ces derniers jours qui sont occasionnés par des manifestations des opposants au pouvoir en place.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

La demande d’aide alimentaire formulée par les autorités haïtiennes auprès des États-Unis est à l’étude, selon l’employé des États-Unis ajoutant que cette demande d’aide en dit long sur l’ensemble des problèmes auxquels est confronté le pays.

Jon Piechowski n’était pas en mesure de fournir des détails concernant une éventuelle annulation des visas de certains membres de l’opposition.

Toutefois, il informe que des mesures seront prises contre les troubles qui sont contre la démocratie.

Alors que les États-Unis continuent de prôner le dialogue comme l’un des éléments susceptibles de dénouer la crise, les opposants farouches de Jovenel Moïse ont allongé leur calendrier de mobilisation.

Aux côtés côté de leurs sympathisants, ils fouleront le maccadam jusqu’au 5 novembre prochain, selon ce nouveau calendrier.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *