Haiti-Insécurité: Le Collectif 4 Décembre propose des éléments de solution

Haiti-Insécurité: Le Collectif 4 Décembre propose des éléments de solution

Le Coordonnateur général du Collectif 4 Décembre, Jean-Robert Argant, ne s’est pas contenté d’organiser une marche contre la montée de l’insécurité dans le pays. Il a adressé une lettre au ministre de la justice, Jean Roudy Aly, afin de lui faire des recommandations susceptibles d’aider à freiner ce fléau dans le pays.

A cette fin, le Collectif du 4 Décembre, ses alliés et les promoteurs de la Marche du 14 février, invitent le ministre de la justice à prendre des mesures pour l’interdiction des vitres avant teintées et le pare-brises avant teintés pour tout véhicule circulant sur le territoire national.

Des mesures disciplinaires très fortes sont aussi réclamées contre ceux qui circulent en voiture non immatriculée
ou n’ayant qu’une seule plaque d’immatriculation.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Le Collectif réclame « le support total au profit des agents de circulation dans l’exercice scrupuleux de leurs devoirs
de contrôle et de gestion, une présence soutenue et effective des forces de police dans les rues, les zones frontalières et des douanes, couloirs de passage d’armes à
feu »pour freiner les actes de banditisme.

En dernier ressort, dans le cadre de cette démarche visant à combattre l’insécurité, la corruption et l’impunité, le Collectif 4 Décembre, tant en son nom propre qu’en celui des autres organisations promotrices de la marche du 14 février, invite le titulaire du MJSP à mettre un terme à ce qu’il appelle « cette forte perception de duplicité voire de complicité des autorités de l’Etat dans l’entretien de ce climat de banditisme et de peur ».

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • lenes Aristor
    17 février 2020, 09:55

    Tres belle initiative et je suis entièrement d’accord pour que fléau puisse disparaître sur notre morceau de terre que nous ont laissé nos ancêtres. Une chance pour que les diasporas puissent retourner au bercail .

    REPLY