Haïti-Transactions commerciales en gourde : des circulaires d’application toujours attendues

Haïti-Transactions commerciales en gourde : des circulaires d’application toujours attendues

La mise en œuvre de l’arrêté présidentiel stipulant que toutes les transactions commerciales se fassent en gourde sur tout le territoire national, n’est toujours pas respectée. Ce constat est patent ce mardi dans certains hôtels de la place. En ce sens, pour réguler la situation, il est fondamental pour le Gouvernement Lafontant d’adopter des circulaires d’application.
Alors que le Gouvernement Lafontant peine à adopter des circulaires d’application afin que toutes les transactions commerciales soient libellées en gourde sur toute l’étendue du territoire national, des hôtels et bien d’autres entreprises continuent d’afficher les prix En dollar . Une situation qui fait des remous au niveau de la population. Des citoyens interrogés ce mardi par Haïti24 appellent les gouvernants à adopter, dans un délai record, des circulaires d’application pour rectifier le tir.

« J’adhère à la décision de l’administration Moïse / Lafontant de demander aux entreprises de libeller les transactions commerciales en gourde. C’est une bonne décision. Elle peut diminuer la dévaluation de la gourde par rapport au dollar », lâche un citoyen qui requiert l’anonymat, tout en appelant à la poursuite de cette mesure. Position partagée par des étudiants…

Pour rappel, les articles 4 à 7 du présent arrêté stipulent ceci : « il est interdit de réclamer à quiconque le paiement en devise étrangère ou son équivalent en gourde pour les transactions dont le règlement effectue sur le territoire. Les prix des biens et services sont obligatoirement et uniquement affichés et payés en gourde. Tous les citoyens sont autorisés à porter plainte contre tout individu ou entreprise qui réclame le paiement en devise étrangère ou son équivalent en gourde suite à des transactions commerciales ou achat de biens ou services. Tout contrevenant aux dispositions du présent arrêté sera poursuivi conformément aux lois de la République.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *