Insécurité : Arios Jean Charles dénonce « l’incompétence » du CSPN

Insécurité : Arios Jean Charles dénonce « l’incompétence » du CSPN

Le porte-parole du parti politique Bouclier, Arios Jean-Charles, se montre préoccupé par la détérioration des conditions sécuritaires du pays, particulièrement dans le département de l’Artibonite. Il invite les autorités compétentes à assumer leurs responsabilités.

Réagissant à l’assassinat, vendredi soir, du bâtonnier de l’Ordre des avocats de Port-au-Prince, Me Monferrier Dorval, M. Jean Charles se questionne sur les mesures de sécurité mises en place à Pèlerin 5, zone de résidence du président de la République.

« Nous constatons que le Conseil Supérieur de la Police Nationale (CSPN) n’a pas de chef », a dit Arios Jean Charles, comme pour pointer du doigt l’incompétence du Premier ministre, Joseph Jouthe.

D’un autre côté, Arios Jean Charles se demande pourquoi les autorités n’adoptent pas les mesures nécessaires visant à freiner les actions des bandits.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« Quel est le rôle du chef du CSPN, du ministre de la Justice, du ministre de l’Intérieur? S’ils sont incapables de donner des résultats, pourquoi sont-ils encore en poste? », se demande le porte-parole de Bouclier.

« Nous demandons à Jovenel Moïse, élu par le peuple, de garantir la sécurité des citoyens », a ajouté M. Jean Charles, rappelant que l’insécurité fait rage dans plusieurs départements du pays.

Arios Jean Charles a lancé un cri d’alarme en faveur des habitants de l’Artibonite qui n’en peuvent plus.

« Où sont les responsables de sécurité du département », se demande le responsable politique, invitant les hauts gradés de la Police de l’Artibonite à répondre à leur mission.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    2 septembre 2020, 01:58

    Le porte-parole de Bouclier est en train de jouer. Ou encore, il a des yeux pour ne pas voir. Ou du moins, il a besoin un peu de recul pour mieux comprendre les mauvais acteurs et les architectes du "Shithole."

    Depi 1986 rive 2020, pa gen moun ki gen Solisyon! Tout moun antre KOCHON yo soti SOSIS. Et vice versa. Comme Témoin historique, ce n’est qu’un TRISTE CONSTAT!

    REPLY