Insécurité-ONU : les kidnappings augmentent, l’effectif de la PNH diminue

Insécurité-ONU : les kidnappings augmentent, l’effectif de la PNH diminue

Un nombre très élevé de cas de kidnapping a été enregistré pour les cinq premiers mois de l’année en cours. Ce qui dénote une détérioration du climat sécuritaire en Haïti.

Selon le dernier rapport du Secrétaire général des Nations Unies sur Haïti présenté au Conseil de Sécurité, plus de 500 cas de kidnapping ont été signalés à la Police nationale d’Haïti.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« Les enlèvements et les homicides volontaires ne sont pas tous signalés, mais la Police nationale d’Haïti a tout de même enregistré 540 enlèvements entre le 1er janvier et le 31 mai 2022 (soit une augmentation de 36,4 %), contre 396 au cours des cinq derniers mois de 2021, tandis que le nombre d’homicides volontaires a augmenté de 17 %, de 668 au cours des cinq derniers mois de 2021 à 782 au cours des cinq premiers mois de 2022 », détaille le Bureau Intégré des Nations Unies en Haïti (BINUH) via ce rapport dont notre rédaction a obtenu copie.

Dans ce contexte marqué par une montée spectaculaire des actes de violence, l’institution policière qui est censée protégér les vies et les biens fait face à un sérieux problème d’effectif. Avec moins de deux policiers pour 1000 habitants, le travail de la PNH est de plus en plus difficile.

« La police nationale a continué de perdre des effectifs en raison de démissions, de départs à la retraite et de décès. Sur un total de 15 459 membres enregistrés, seuls quelque 12 800 étaient en activité au 31 mai », souligne l’ONU. Selon le BINUH, cet écart s’explique par les suspensions, désertions et absences pour des raisons de santé enregistrées au sein de l’institution policière. « La police nationale aura besoin d’un appui et d’un engagement soutenus à long terme de la part de la communauté internationale pour parvenir à transformer le secteur de la sécurité », recommande-t-elle.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *