Jean Michel Lapin liquide encore les affaires courantes

Jean Michel Lapin liquide encore les affaires courantes

Contraint de démissionner le 22 juillet dernier pour faire place à un nouveau Premier ministre susceptible de dénouer la crise politique qui secoue le pays, Jean Michel Lapin, a confié qu’il continue de liquider les affaires courantes.

L’ancien Premier ministre nommé par le président de la République a confié au journal Le Nouvelliste qu’il continue de prendre des décisions au nom de l’Etat haïtien. « Nous avons des responsabilités et nous continuons à assumer nos responsabilités en ce qui a trait à la sécurité. Nous préparons la réouverture des classes qui se fera dans environ quatre semaines…’’, a fait savoir Jean-Michel Lapin.

Le chef démissionnaire de Primature dit être en droit d’agir parce qu’à la différence de Fritz William Michel, nouveau Premier ministre nommé, il a été installé en ses fonctions par Jovenel Moïse.

Jean Michel Lapin a informé qu’il parle régulièrement avec celui qui devrait le remplacer sans pour autant évoquer une éventuelle transition. Pourtant, souligne-t-il, il y a des dossiers d’État qui ne peuvent attendre, entre autres, la saison cyclonique, la rentrée des classes.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

En ce sens, il dit croire que la population devrait demander au Parlement d’accélérer le processus afin d’avoir un gouvernement légitime en fonction. « Jusqu’à cette présente minute, j’assure la continuité de l’État ».

Plus de huit jours après sa nomination et le dépôt de ses pièces à la Chambre basse, aucun processus lié à la ratification du Premier ministre nommé, Fritz William Michel, n’a été enclenché au Parlement. Les parlementaires n’ont même pas encore formé la commission spéciale devant analyser les documents de Monsieur Michel.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *