Jovenel Moïse déterminé à former son « gouvernement d’union nationale »

Jovenel Moïse déterminé à former son « gouvernement d’union nationale »

Le président de la République, Jovenel Moïse, continue de mulitplier les rencontres en vue de résorber la crise qui sévit dans le pays et parvenir à la formation d’un gouvernement d’union nationale, pour remplacer le Premier ministre, Jean-Michel Lapin, et son cabinet liquidant les affaires courantes depuis environ un an.

Le locataire du Palais national manifeste le désir de former ce gouvernement d’union nationale avant le deuxième lundi du mois de janvier. A cette date le Parlement haïtien sera dysfonctionnel. Jovenel Moïse en fait sa priorité, raconte une source proche du Palais national.

Le garant de la bonne marche des institutions met les bouchées doubles dans le but de trouver un accord politique autour de la crise qui secoue le pays et qui impacte grandement la situation sociale, a-t-elle poursuivi.

En début du mois de janvier, M. Moïse a déjà rencontré des pretrochallengers du groupe « Nou pap konplis ». Au cours du mois de décembre 2019, Jovenel Moïse avait aussi rencontré au Palais national une délégation de la Passerelle qui lui avait remis officiellement l’accord de Marriott exigeant sa démission et les signataires de l’accord de Kinam, le secrétaire général du RDNP, Éric Jean-Baptiste, et le coordonnateur du KONA, le sénateur Joseph Lambert.

Entre temps, l’aile dure de l’opposition qui a changé sa stratégie de lutte continue de maintenir la décision de ne pas discuter avec Jovenel Moïse.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *