Jovenel Moïse et son homologue turc discutent de l’avancement du projet d’électricité

Jovenel Moïse et son homologue turc discutent de l’avancement du projet d’électricité

Le président de la République, Jovenel Moïse a eu, ce samedi 14 novembre, un entretien avec son homologue de la Turquie, Recep Tayyip Erdogãn, sur l’état d’avancement de son projet-phare, celui d’électrifier le pays avant la fin de son quinquennat.

Les discussions ont porté également sur la coopération dans les domaines de sécurité, de communication, de construction, d’insfrastructures et de gestion des déchets.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Électrifier le pays 24h/24 est une obligation pour Jovenel Moïse. Et ce rêve est sur le point de devenir une réalité. Dans plusieurs régions du pays, les travaux de réparation des réseaux avancent, c’est le cas pour Limbé. Cependant, le réseau du Nord, lui, sera alimenté 24h/24 par une centrale flottante de 36 MW.

Tandis que la nouvelle centrale électrique hybride de 10 MW de Port-de-Paix va alimenter les communes suivantes : Port-de-Paix, Pointe des Palmistes, St Louis du Nord, Anse-à-Foleur, Bassin Bleu et Chansolme. Les travaux de construction avancent.

Parallèlement, les équipes techniques de l’ED’H, réparties sur tout le territoire national, s’activent quotidiennement et sans relâche afin de mieux servir les abonnés de la compagnie à travers tout le pays. Une démarche applaudie récemment par le locataire du palais national.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    14 novembre 2020, 22:50

    Le locataire du "Palais" national est à l’épreuve du temps. Quel que soit le cas de figure (2021 ou 2022), un mandat présidentiel qui est gaspillé dans le coup par coup. Et c’est ainsi, le "pays lock" s’était mêlé de la partie. Un PHTK qui ne se différencie pas de Lavalas. Et des Résidus Lavalas sont en ligne de front contre Jovenel Moise pour l’empêcher de recourir au Tipaskout à la Preval/Aristide.

    Dans le pays NOU MELE, aujourd’hui, au micro du journaliste Joubert Joseph, la nommée Maryse Narcisse ne se gêne pas à faire entendre sa voix pour débiter, "nap chavire Chodyè a pou n pran rout Tranzisyon an pou n chanje sistèm esklavaj la ki makonnen ak yon sistèm eksklizyon." Au nom des PETITS PROJETS de la PRÉSIDENCE (les ancêtres de Petro Caribe), Mme Narcisse et ses associés Aristide/Preval n’ont jamais été au pouvoir.

    L’Opinion publique MAWOZO (moun marasa Aristide/Preval ak pwezime asasen Privert) a permis à Lavalas (branche Aristide) de faire la leçon à leurs frères jouisseurs du PHTK. Le combat des coqs ploum et des serviteurs du système raciste et antinational. Anpil patriyot pran kat Pelouz yo, en attendant le moment opportun d’envahir le terrain. Point Barre.

    REPLY