Jovenel Moïse réitère son appel au dialogue

Jovenel Moïse réitère son appel au dialogue

Le Président de la République, Jovenel Moïse, faisant état de la nation devant l’Assemblée nationale, lors la cérémonie d’ouverture de la première session ordinaire de l’année législative 2019, a réitéré son appel au dialogue.

 »2019 doit être une année de dialogue et d’entente », a souhaité le locataire du Palais national.

Ce discours n’est pas différent de celui qu’il a prononcé le 1er janvier dernier aux Gonaïves, celui de voir tous les fils du pays autour d’une même table dans le cadre d’un dialogue constructif.

Jovenel Moïse demande aux acteurs politiques de rompre avec la cécité institutionnelle qui, dit-il, gangrène la société.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« C’est ce défi politique, institutionnel, économique et social que nous devons de relever », a-t-il souligné.

Jovenel Moïse insiste sur la nécessité de poursuivre les initiatives porteuses de changement et génératrices de richesse, corriger les erreurs du passé et adopter des innovations qui s’imposent.

Jovenel Moïse reconnaît que l’année 2018 a été difficile, avec une économie qui a été sévèrement affectée par rapport au dollar qui se fait rare.

Il promet une nouvelle fois de renforcer le secteur agricole. Afin d’y arriver, Jovenel Moïse mise sur la stabilité politique. Ce qui permettra au pays, selon lui, d’attirer plus d’investisseurs.

Dans cette optique, le locataire du Palais national a fait remarquer que le dialogue devient une obligation pas un choix. Il est revenu sur les instructions qu’il a passées au Premier ministre, Jean Henry Céant afin d’initier un dialogue entre tous les secteurs de la vie nationale. Le chef du gouvernement est sur le point de communiquer au président de la République les premiers résultats des pourparlers.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *