Kidnapping: des employés de la Primature lancent une levée de fonds pour payer la rançon d’un employé séquestré

Kidnapping: des employés de la Primature lancent une levée de fonds pour payer la rançon d’un employé séquestré

Les employés de la primature s’organisent après 9 jours de séquestration de leur collègue, Dieudonné Hardley. Ils appellent à l’organisation d’une levée de fonds afin de payer la rançon exigée par les ravisseurs.

Trois millions de gourdes, c’est la somme réclamée par les kidnappeurs en échange de la libération de Dieudonné Hardley, chef du service de transport de la primature, enlevé le 16 mai dernier.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Face à cette somme pharamineuse exigée, des employés, à l’initiative de Michel Baptiste qui est également affecté au service de transport, lancent une levée de fonds pour aider à payer la rançon.

« Ils ont demandé 3 millions de gourdes. J’ai négocié 500 mille. Ils m’ont dit que ce n’est pas assez, de continuer à chercher. C’est pourquoi que j’ai demandé de collecter afin que Hardley puisse recouvrer sa liberté et rejoindre sa famille », a indiqué M. Jean Baptiste.

Rappelons que deux semaines plus tôt, deux employés de la primature, dont un cadre affecté au service juridique et commis administratif de l’institution, Mme Gina Tassy et M. Junior Fénélus, avaient été enlevés. Ils ont été libérés le quatrième jour qui a suivi leur kidnapping.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *