La communauté LGBTQ s’impose en Haïti, le Canada s’en réjouit

La communauté LGBTQ s’impose en Haïti, le Canada s’en réjouit

Le Canada a affiché support ouvertement à la communauté LGBTQ ( Lesbiennes, gays, bisexuels et intersex) en Haïti. Son ambassade dans le pays a publié une photo du drapeau muliticolore hissé devant ses locaux, sur la route de Delmas dans la région de Port-au-Prince.

Le mois de juin est particulièrement important pour la communauté LGBTQ dans le monde. Au cours de ce mois, elle retient une date pour organiser des marches de fierté pour faire entendre sa voix, réclamer son respect. Cet événement a été annulé dans plusieurs pays dans le monde à cause de la présence de la pandémie.

C’est en cette période que le Canada a publié un message de solidarité envers la communauté LGBTQ en Haïti qui fait face à de nombreuses discriminations

“Une personne qui affirme son identité ne devrait jamais souffrir de violence ou de discrimination”, a-t-on posté sur le compte twitter de l’ambassade.

Dans le même temps, le gouvernement haïtien, dans son dernier décret, condamne toutes formes de discrimination portant atteinte à la dignité d’une autre personne pour le choix de son orientation sexuelle ou un handicap quelconque.

Cette infraction est passible d’une peine de 1 à 3 ans d’emprisonnement, suivie d’une amende de 50 000 à 75 000 gourdes.

L’article 363 du décret paru dans le journal Le Moniteur #10 précise que «la discrimination définie dans l’article 362, commise à l’égard d’une persone physique ou morale, est passible d’un emprisonnement de un (1) à trois (3) ans de prison et d’une amende de 50 000 à 75 000 gourdes lorsque cela consiste à refuser la fourniture d’un bien ou d’un service, à entraver l’exercice normal d’une activité économique quelconque, […]».

2 comments

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

2 Comments

  • Antoine Langomier
    27 juin 2020, 18:44

    ECLAIRAGE…

    La "communaute LGBTQ" ne s’impose pas. Ce sont les HETEROSEXUELS qui auront Toujours le vent en poupre. La MISERE imposee a’ plus de 90% de la population constitue une bonne alliee des LGBTQ+. Un decret reste ce qu’il est par rapport a’ la Constitution et les Lois.

    Pour plus ou moins s’Imposer, les LGBTQ+ ont besoin de passer par le Parlement. Un long chemin a’ parcourir…

    L’Observatoire

    REPLY
  • Sacha Rieder
    29 juin 2020, 17:58

    Haiti avance drôlement ! Mais en mieux heureusement ! Pas oublier il y a qque année haiti a voter une loi homophobe…….au plaisir .

    REPLY