La cour d’appel des Gonaïves accorde une main levée à Godson Orélus

La cour d’appel des Gonaïves accorde une main levée à Godson Orélus

Après plusieurs mois détenu à la prison civile de St-Marc, la cour d’appel vient d’accorder une main levée à l’ancien directeur général de la police nationale Godson Orélus.

L’ex-commandant en chef de la PNH restera à la disposition de la justice dans le cadre du dossier relatif à la saisie des armes et de munitions au parking de la douane de Saint-Marc, en septembre 2016, selon le président de la cour d’appel, Octélus Dorvilien.

Cependant, la cour d’appel émet des réserves quant à la demande de main levée des avocats de Sandra Thélusma.

La justice des Gonaives n’a aucune garantie que Sandra Telusma ne prendra pas la pourdre d’escampette. Elle est remplacée dans sa cellule, selon le correspondant de la Radio Ibo aux Gonaïves, Frantz Renel Lebrun.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Rappelons qu’en septembre 2016,150 fusils calibre 12, 9 fusils calibre 12 double canon automatique, 5 fusils M 4, 1 pistolet 9 mm et trente mille cartouches ont été saisis à la douane de St-Marc. Ce qui a suscité un véritable tollé dans le camp de la police notamment.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *