La décision de déloger le palais de justice dépend uniquement du CSPJ,selon L’ANAMAH

La décision de déloger le palais de justice dépend uniquement du CSPJ,selon L’ANAMAH

Le président de l’association nationale des magistrats haïtiens ( ANAMAH) réagit aux récentes déclarations du premier ministre Joseph Jouthe qui rejète d’un revers de main l’idée délocalisation du palais de justice situé au bicentenaire en raison des exactions des groupes armés qui contrôlent la capitale.

Le président de l’ANAMAH ,le juge Jean Wilner Morin , a fait savoir au chef du gouvernement que seul le conseil supérieur du pouvoir judiciaire peut prendre une telle décision. À titre d’exemple, le magistrat a fait remarquer que la cour d’appel à déjà plié bagage.

Le magistrat continue d’insister sur la nécessité pour que les juges puissent travailler dans un climat de sérénité. Malheureusement la police nationale est incapable de traquait les bandits regrette Maitre Morin.

Cette trêve observée entre les groupes armés de la capitale est éphémère l’avis du juge instructeur, elle n’inspire pas confiance, puisque, dit’ il , ces seigneurs de guerre ne sont pas désarmés.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

La délocalisation est indispensable persiste et signe Jean Wilner Morin qui invite le chef du gouvernement, le ministre de la justice à s’entretenir avec les membres du conseil supérieur du pouvoir judiciaire sur le processus de relocalisation du palais de justice.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *