La PNH part en guerre contre les kidnappeurs

La PNH part en guerre contre les kidnappeurs

Le haut commandement de la Police Nationale d’Haïti travaille pour contrer la montée des actes de kidnapping dans le pays, a confié, ce mardi 11 février, le porte-parole de la Police Nationale d’Haïti, Michel-Ange Louis-Jeune, sur une station de Radio de la capitale.

La Police Nationale d’Haïti dit reconnaître la hausse des cas de Kidnapping. Le porte-parole de la Police Nationale d’Haïti, Michel-Ange Louis-Jeune, a informé que les autorités policières travaillent pour traquer les bandits et libérer les victimes des griffes de leurs agresseurs.

Le commissaire en a profité pour exhorter les internautes à ne pas utiliser les réseaux sociaux pour alarmer la population concernant les cas de kidnapping.

« Donner un ensemble d’informations sur les victimes sur les réseaux sociaux ne leur rend pas service et peuvent les mettre en danger « , a-t-il prévenu.

Michel Ange Louis-Jeune promet de tenir la population informée par rapport au phénomène de kidnapping qui se développe dans le pays tout en rappelant les numéros d’urgence (38381111, 38391111, 114) de la police nationale. Ces numéros sont opérationnels et disponibles, dit-il, en invitant la population haïtienne à en faire bon usage (appeler quand il y a véritablement une urgence).

Le commissaire Louis-Jeune s’est expliqué sur une déclaration qu’il avait faite disant qu’il y a plus de rumeurs que de vrais cas d’enlèvement dans la juridiction de Delmas.

Cette déclaration était faite en réaction aux informations qui circulaient sur les réseaux sociaux laissant croire que 14 personnes ont été kidnappées en une soirée à Delmas, a-t-il expliqué soulignant que durant cette période le commissariat de Delmas n’avait reçu aucune plainte de même que la Direction de la police judiciaire. Il était du devoir de la police de rassurer la population, se défend-il.

Monsieur Louis-jeune n’était pas en mesure de fournir de nouvelles données concernant les cas de Kidnapping dans le pays.

Notons que 15 cas de kidnapping ont été recensés, du 1er au 22 janvier 2020, ce sont là les chiffres du dernier bilan rendu public par la Police Nationale d’Haïti.

2 comments

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

2 Comments

  • rdoris
    11 février 2020, 13:20

    "Le commissaire en a profité pour exhorter les internautes à ne pas utiliser les réseaux sociaux pour alarmer la population concernant les cas de kidnapping."

    Yo pa vle moun konnen kobyen moun ki kidnapé. Se pou sa yap palé an wo a konsa paské intènot yo pi resposab ke Lapolis. Epi pou yo few konnen tout bagay byen,

    REPLY
    • Jackson@rdoris
      11 février 2020, 15:45

      Nan AYITI sou yon fom osinon sou yon lot, otorite yo toujou gen tandans mete babouket nan bouch libete lapawol moun genyen. pale de yon ka kidnapin se yon eleman enfomasyon ke PNH la te ka itilize nan kad lit ke li di lap mennen kont fenomen sa.LI kle keenfomasyon kidnapin sou rezososyal yo mete dlo nan je popilasyon an ak fe yo pe, men tou yo se mesaj pou PNH la pran responsabilite li.

      REPLY