La société du Rhum Barbancourt entend élagir le commerce de ses produits

La société du Rhum Barbancourt entend élagir le commerce de ses produits

La société du Rhum Barbancourt entend élagir le commerce de ses produits

La nouvelle Présidente Directrice Générale de la société du Rhum Barbancourt, Delphine Gardère, annonce des innovations en vue de doubler la production du Rhum Barbancourt et renforcer sa commercialisation au niveau du marché international. Le nouveau staff de la société du Rhum Barbancourt promet de sauvegarder ce patrimoine et continuer d’œuvrer en faveur de la satisfaction de sa clientèle.

Après trois années de conflit interpersonnel, la société du Rhum Barbancourt est, désormais, dotée d’un nouveau staff directoire ayant à sa tête Delphine Gardère. La nouvelle PDG de la société parle de nouveau départ et annonce d’ores et déjà des innovations en vue notamment, d’élargir la commercialisation du rhum Barbancourt au niveau international, selon un plan quinquennal déjà élaboré par son staff.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

En effet, Delphine Gardère informe que des discussions sont en cours avec d’éventuels distributeurs autorisés en vue de l’ouverture de points de vente dans des États américains où résident bon nombre d’Haïtiens comme la Floride, New York, ainsi que d’autres pays de la Caraïbe.

Le renforcement de la production de la canne-à-sucre entraine implicitement le renforcement de la capacité de production du rhum, croit savoir le directeur des opérations Vladimyr De Delva. Voilà pourquoi des recrutements additionnels des 33 mille cultivateurs ont été effectués, a poursuivi Vladimyr De Delva arguant que des séance de formation seront également organisées en faveurs des planteurs de la canne-à-sucre.

Créée le 18 mars 1862 par Dupré Barbancourt, la société du Rhum Barbancourt est d’une tradition familiale. Elle est présente dans 20 pays et contribue largement à l’évolution de l’économie haïtienne.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *