L’accord signé par les opposants est un document parmi tant d’autres, selon PHTK

L’accord signé par les opposants est un document parmi tant d’autres, selon PHTK

Le parti Haïtien tèt Kale salue le consensus que cinq entités de l’opposition ont trouvé  autour d’un éventuel départ de Jovenel Moïse. Toutefois, le parti politique sous la bananière de laquelle Jovenel Moïse a été élu minimise « l’entente politique de transition » autour de l’après-Jovenel.

 »Malgré les prétentions hégémoniques des inspirateurs de cette initiative, le PHTK constate que « l’Entente Politique de Transition » ne fait pas l’unanimité au sein des partis de l’opposition et n’est pas non plus  endossée par des organisations representatives de la societe civile, il ya donc lieu de considérer ce document comme une proposition  parmi tant d’autres sans exécutoire,  qui a le mérite de clarifier la position de certains acteurs  dans la perspective du nécessaire et inclusif dialogue à venir, lit-on dans une note du PHTK.

Balayant d’un revers de main ce document considéré comme un pas vers la solution à la crise qui perdure dans le pays, le PHTK dit s’etonner de voir son nom comme acteur dans la conception de l’entente politique de transition  alors qu’il ne partage ni la méthodologie ni le format ni le fond du document.

Par ailleurs, le PHTK souligne que dans un état de droit, les mécanismes de renouvellement ou de remplacement liés au suffrage universel qui s’imposent à tous excluent toute rupture de l’ordre democratique par l’intimidation, la violence ou l’effraction à travers des structures de circonstance sans legitimite, ni titres, ni qualités.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *