Le budget 2020-2021 est ambitieux mais irréaliste, selon Enomy Germain

Le budget 2020-2021 est ambitieux mais irréaliste, selon Enomy Germain

L’économiste Enomy Germain a souligné les points forts ainsi que les faiblesses qu’il dit constater dans le budget 2020-2021. Il a indiqué que le gouvernement, dans sa lettre de cadrage, essaie de faire des projections pour l’année 2020- 2023. Ce qu’il considère comme étant une bonne chose.

Il applaudit également l’augmentation dans le nouveau budget des droits sur l’importation de farine et de céréales qui sont passés de 15 à 50 % . Cependant sur les pâtes alimentaires, les droits de douane sont passés de 45 à 50 % . Cette démarche va permettre à l’état de mieux contrôler le marché, de l’avis d’Enomy Germain.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Parallèlement, l’économiste a partagé un ensemble de préoccupations constatées dans le nouveau budget qui, dit-il, est très ambitieux mais irréaliste. Selon lui, le gouvernement Jouthe n’a aucune garantie d’atteindre les objectifs fixés. Jamais, a-t-il souligné, les recettes domestiques n’ont atteint les 100 milliards de gourdes, alors que le gouvernement Jouthe prévoit de collecter 132 milliards de gourdes pour l’année 2020/2021.

Pour l’économiste, l’année 2021 s’annonce difficile, elle est menacée par des troubles sociaux politiques. Ce qui fait souvent baisser les prévisions budgétaires, précise l’économiste. D’un autre côté, les pays partenaires financiers d’Haïti risquent de connaître une deuxième vague de COVID-19 qui peut affecter les exportations. Ce qui rend pessimiste Enomy Germain, qui qualifie d’irréaliste ce budget.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *