Le Groupe Canez dénonce une persécution venant du Ministère du Commerce et de l’Industrie

Le Groupe Canez dénonce une persécution venant du Ministère du Commerce et de l’Industrie

Dans une note de presse, mise en circulation sur les réseaux sociaux, ce mercredi 14 octobre 2020, le Groupe Canez a dénoncé une persécution venant du Ministère du Commerce et de l’Industrie (MCI). D’après les informations relatées, le Groupe Canez n’a commis aucun acte irrespectueux envers la Loi du 20 décembre 1946 qui, rappelle-t-il, a été abrogé depuis de nombreuses années.

Les responsables de Canez protestent contre l’arrestation arbitraire de l’un de leurs directeurs, Ralph Xavier Auguste à qui l’on reproche d’avoir commis du trafic de spéculation illicite au cours d’une visite du ministre Jonas Coffy, ce mardi 13 octobre 2020. Le Groupe Canez a souligné que tous les prix des articles présents sur les étalages, soit 14 400 articles, étaient affichés en gourdes.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Dénonçant une vérification biaisée, le Groupe Canez a démenti les déclarations du Ministre Jonas Coffy les liant aux actes commis par les bandits à bas Delmas.

Tout en réitérant leur volonté à continuer à investir dans le pays et à soumettre aux autorités leurs redevances, les responsables du Groupe Canez ont rappelé que l’entreprise est l’un des plus grands contribuables suivant le classement de la DGI et de l’AGD.

Laïka Mezil

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *