Le Parti Konstwi Lavi exige la démission du Premier ministre Joseph Jouthe

Le Parti Konstwi Lavi exige la démission du Premier ministre Joseph Jouthe

Après avoir dressé un tableau sombre de la situation socio-politique du pays, le parti Konstwi Lavi (PKL), a, dans une lettre ouverte, demandé au Premier ministre Joseph Jouthe de présenter sa démission dans l’immédiat.

Le constat est alarmant. Les conditions de vie de la population haïtienne se détériorent. Le PKL pointe du doigt le chef du gouvernement qui, à son avis, se montre incapable d’apporter des réponses adéquates et de se montrer efficace dans ses fonctions.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« Vous faites fi totalement de la constitution en vigueur et des Lois de la République. Vous êtes juge et partie, vous êtes exécutif et législatif á la fois, vous choisissez volontairement et automatiquement d’embrasser la voie de la corruption de façon active, quoique punie et réprimée par les lois haïtiennes et des instruments internationaux ratifiés par Haïti », a accusé le PKL, imputant la responsabilité de la non-tenue des élections législatives dans le délai constitutionnel au chef de la Primature.

« Malheureusement, votre équipe semble être viscéralement attachée à un projet secret apparenté à la disparition progressive et entière de l’Haïti de Dessalines, Toussaint, Pétion, Christophe, Capois, etc. En témoignent, votre persistance dans le même sens, une pluie de décrets et de décisions abracadabrantes qui se sont suivis et laissant perplexes les citoyens et citoyennes des dix départements du pays », a déploré le Parti Konstwi Lavi, un des plus jeunes de la classe politique haïtienne.

Le PKL a donc invité le Premier ministre Jouthe à se démettre de ses fonctions dans l’immédiat. «Ainsi, Haïti évitera le chaos total prévu pour le 7 février 2021, date qui marquera la fin constitutionnelle du mandat du Président Jovenel Moise, aux termes de l’article 134-2 de la constitution 1987, amendé le 9 mai 2011; car, cette date tant attendue butera sur cette nouvelle équipe gouvernementale qui inspirera la vérité, l’espoir et la confiance que vous n’avez pas su insuffler á l’esprit de toute la population haïtienne», a conclu le PKL dans sa lettre signée du vice-président et du secrétaire général, respectivement Dr. Frantz Germain et Raynold Cantave.

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    24 décembre 2020, 01:57

    "On devient jeune à soixante ans. Malheureusement, c’est trop tard." Pablo Picasso

    Les Martiens du PKL ont besoin de bien s’acclimater et par la suite ils seront en mesure de fixer les responsabilités. En se positionnant ainsi, ils font de la Diversion en vue de pousser le PM à la porte pour faciliter la tâche au président Jovenel Moise pou l ka antame “negosisyon” avec les autres plen kay en face. Le 7 février 2021, n’est pas trop loin. En se référant au 2è lundi du mois de janvier 2020, la journaliste de radio Kiskeya ne se trouve pas dans la voie des Martiens du PKL, elle affirme, “si PIMAN te bon nan JE poul, fòk li bon nan JE KRETYEN VIVAN” (jounal 4è).

    Si les signatures de cette lettre sont des patriotes, à la place du PM, ils pourraient vider les lieux, en mettant la clef sous la porte. Mais, en s’exprimant de cette manière tel n’est pas le cas. Ils veulent sauver plutôt Jovenel Moise ki mete tèt li nan PETREN marasa Aristide-Preval ak Martelly. Le “nèg bannann” Jovenel Moise n’avait pas bien appris les leçons de l’histoire. Adieu VEAU, VACHE, COCHON, COUVÉE.

    Ils continuent à défiler sans un baroud d’honneur. Parait-il, les Contrebandiers et les Oligarques resteront jusqu’à la fin du monde des INTOUCHABLES.

    L’Observatoire des Questions Haitiennes et Internationales

    REPLY