X

X


Le probable ajustement du prix du carburant est mis en discussion

Le probable ajustement  du prix du carburant est mis en discussion

Le Premier ministre démissionnaire, Jean Michel Lapin, a démarré, ce jeudi 12 septembre, une série de discussions sur l’augmentation éventuelle du prix du carburant sur le marché local. Une rencontre a donc eu lieu entre le chef de la Primature et des syndicalistes du transport en commun.

La rareté de l’essence devient un problème récurrent dans le pays. Cette nouvelle pénurie dure déjà 3 semaines et l’actuel gouvernement en profite pour lancer le débat sur l’effacement graduel de la subvention des produits pétroliers sur le marché local. Jean Michel Lapin est en consultation avec des acteurs clés.

Changeux Mehu, membre de la commission nationale de modernisation des transports en commun qui a pris part à cette rencontre, rapporte qu’il a fait comprendre au chef démissionnaire de la Primature que le moment n’est pas propice pour augmenter le prix du carburant.

Il dit avoir conseillé, en outre, a Jean Michel Lapin de faire une subvention ciblée dans le pays afin de supporter les plus vulnérables au cas où les autorités étatiques envisageraient d’augmenter le coût du carburant.

Les discussions sur l’importance d’une éventuelle augmentation du prix des produits pétroliers se poursuivront. Entretemps, Changeux Mehu recommande au chef du gouvernement de consulter le protocole d’accord signé entre l’État et les syndicats de transport en commun avant d’aborder la question.

Pour faire face à la pénurie d’essence dans le pays, le Premier ministre démissionnaire a annoncé l’arrivée, au plus tard lundi, d’une cargaison de cinq cent mille barils de produits pétroliers, soulignant au passage que sur les 6 milliards de gourdes que doit l’ Etat haïtien aux compagnies pétroliers il leur a versé 2 milliards.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *