« Le projet de la nouvelle constitution répondra aux exigences démocratiques universelles », promet Claude Joseph

« Le projet de la nouvelle constitution répondra aux exigences démocratiques universelles », promet Claude Joseph

Le titulaire du ministère des Affaires étrangères et des Cultes (MAE), Dr. Claude Joseph, en visite officielle en République dominicaine, continue sa démarche visant à promouvoir le projet de la nouvelle constitution auprès de la diaspora haïtienne.

À l’issue d’une journée de travail à la Chancellerie dominicaine, mardi, le chef de la diplomatie haïtienne a expliqué à son homologue dominicain, Roberto Álvarez, le bien-fondé du projet de la nouvelle constitution.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« L’un des objectifs de cette visite c’est de demander aux Haïtiens vivant en République dominicaine de s’approprier le projet de la nouvelle constitution », a fait savoir M. Joseph ajoutant que Jovenel Moïse n’a pas un projet personnel.

Selon ses dires, c’est un projet national qui vise à intégrer cette partie importante qu’est la diaspora haïtienne. Pour lui, cette dernière détient le savoir-faire et les ressources financières, c’est aberrant de l’écarter de la vie politique du pays.

Le numéro un du MAE en a profité pour remercier le président dominicain, Luis Abinader, pour son support à la démarche de la réforme constitutionnelle en Haïti. « Le projet de la nouvelle constitution va répondre aux exigences démocratique universelles », a promis M. Joseph.

Entre-temps, le comité consultatif indépendant présidé par l’ancien chef d’Etat Boniface Alexandre poursuit ses consultations. Dans sa prise de parole lundi soir devant les ambassadeurs accrédités en Haïti résidant en territoire voisin, le Chancelier haïtien a donné la garantie qu’un nouveau parlement et un président élu seront installés le 7 février 2022.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *