Le secteur syndical divisé autour de la désignation de son représentant au CEP

Le secteur syndical divisé autour de la désignation de son représentant au CEP

Alors que le président de la République met le cap sur la formation d’un nouveau Conseil Électoral Provisoire en vue de la tenue des prochaines joutes afin de renouveler le personnel politique, le secteur syndical n’arrive pas à se prononcer d’une seule voix sur la désignation de son représentant à cette nouvelle structure.

D’entrée de jeu, Duclot Benissoit, coordonnateur général du Mouvement Unifié des Transporteurs Haïtiens (MUTH), dénonce un vice de procédure dans la démarche initiée par le Palais national invitant le secteur à désigner son représentant au prochain conseil.

De plus, Duclot Benissoit dénonce et qualifie d’ultimatum, le délai imparti au secteur pour adresser une correspondance responsive au Palais national mentionnant le nom de son représentant au prochain conseil.

Le syndicaliste estime que Jovenel Moïse devrait plutôt s’accentuer sur les problèmes socio-économiques du pays et entreprendre de bon dialogue avec les forces vives de la nation afin d’en trouver des solutions.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

« L’heure n’est pas à la formation d’un nouveau CEP. Le président doit d’abord chercher à résoudre la crise politique que connait le pays », a poursuivi M. Benissoit.

Parallèlement, des informations laissent croire que d’autres syndicalistes seraient prêts à désigner un représentant au prochain conseil.

Par ailleurs, rappelons que le secteur vodou a déjà fait choix de l’ancien commissaire du gouvernement près le tribunal civil des Gonaïves, Me Enock Géné Génélus, pour le représenter au conseil électoral provisoire.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *