X

X


Le Vodou à l’heure de son 1er festival international

Le Vodou à l’heure de son 1er festival international

L’Association de Promotion d’Art(APA) débutera la première édition du Festival International du Vodou (FIV), ce lundi 12 aout. Cette activité qui durera deux jours aura lieu aux Gonaïves. Les organisateurs expliquent que cet événement permettra de découvrir les richesses du patrimoine culturel et religieux qu’est le Vodou.

Ils se donnent la mission de présenter le Vodou sous un autre angle. Tout est mis en place pour permettre aux participants de découvrir la richesse de cette religion, héritage de nos ancêtres : expositions d’œuvres d’art vodouesques, visites guidées dans les lakous, prestations de groupes musicaux à tendance “racine”, conférence-débats, sont les éléments qui constituent le menu de ce festival tant attendu.

L’idée d’organiser cet évènement vient du constat de l’isolement du Vodou par des Haïtiens, confie Bekens Petit-Homme, l’un des chefs de file du mouvement qui croit qu’il est du devoir de chaque Haïtien de contribuer à la sauvegarde de ce patrimoine culturel qui est l’un des piliers de l’identité de la nation.

L’organisation de ce festival permettra au public de faire connaissance avec des vodouisants de renommée mondiale, entre autres, Kate Rames, prêtresse vodou de New Orléans (USA), Kinoss Dossou, président du Festival des Arts Vodou de Bruxelles, certains représentants du BNE et aussi d’autres venants de la ‘’Konfederasyon nasyonal vodouyizan ayisyen’’ (KNVA).

M. Petit-Homme souligne également que le festival permettra à trois grands continents (Europe, Afrique et Amérique) de retisser leurs liens à travers une histoire commune.

Certains adeptes croient que le vodou est la base de la fondation de la nation haïtienne considérant que la cérémonie du Bois-Caïman, une réunion d’esclaves marrons tenue la nuit du 14 août 1791, est l’acte fondateur de la révolution et de la guerre d’e l’Indépendance. C’est le premier grand soulèvement collectif d’Haïti contre l’esclavage.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *