« L’église demande d’arrêter le robinet de sang qui inonde notre cité », rapporte Mgr Pierre André Dumas

« L’église demande d’arrêter le robinet de sang qui inonde notre cité », rapporte Mgr Pierre André Dumas

L’assassinat par balles du bâtonnier de l’ordre des avocats de Port-au-Prince Monferrier Dorval continue de soulever la colère de tous les secteurs de la vie nationale. Monseigneur Pierre André Dumas, ce vendredi, lors de son homélie, à l’église Saint Pierre de Pétion-Ville, a déclaré que l’église ne peut pas accepter la destruction du bien commun devienne le quotidien de cette population qui, dit-il , vit déjà sous le choc, le traumatisme, la colère et l’indignation.

Monseigneur Pierre André Dumas a partagé les souhaits de l’église catholique qui « demande à ce que le robinet de sang qui inonde et arrose la cité soit arrêté . « Il nous conduit vers l’abîme du néant » , « legliz mande fòk yo fèmen robinè san an, tout Moun dwe kanpe pou fè sa», rapporte le monseigneur Dumas, profondément ému devant l’assassinat de Me Monferrier Doval.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Devant les membres de la basoche qui s’étaient réunis à l’église Saint Pierre, Mgr Pierre André Dumas dit en avoir assez des parodies de justice, assez de compter toutes ces victimes innocentes. Toutefois, il se dit confiant que ces individus seront traduits par devant la cour pénale internationale. Mgr Pierre André Dumas demande à tous les enfants de l’église, les croyants et les non croyants de se mettre du côté du droit et de la justice. À s’unir pour exiger justice en faveur de Maitre Dorval afin que l’on puisse appliquer correctement toutes procédures normales d’une justice équitable. Car « s’il n’y a pas de justice pour le bâtonnier de l’ordre des avocats de Port-au-Prince, il n’y en aura pour personne», a fait remarquer monseigneur sous une pluie d’applaudissements assourdissants.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *