Les acheteurs d’armes illégales d’Aby Larco appelés à les rendre à la CNDDR

Les acheteurs d’armes illégales d’Aby Larco appelés à les rendre à la CNDDR

Lors d’une séance de présentation d’armes à feu et de munitions remises à la commission nationale de désarmement, démantèlement et réinsertion, ce lundi 6 janvier, la CNDDR a lancé un ultimatum à tous ceux qui ont acheté des armes à feu, vendues par le trafiquant Arby Frantz Larco, leur demandant de les remettre à la commission au plus tard dans une semaine.

Ces acheteurs, inconnus jusqu’ici du public, ont un délai d’une semaine pour qu’ils rendent à la commission les armes à feu achetées.

Une semaine avant cette cérémonie, la Commission Nationale de Désarmement, Démantèlement et Réinsertion (CNDDR) disait détenir une liste qui contient le nom de toutes les personnes ayant acheté, de manière illégale, des armes à feu d’Arby Frantz Larco.

Jean Rebel Dorcénat, l’un des membres de cette structure, avait menacé d’acheminer cette liste à la Direction Centrale de la Police Judiciare au cas où les concernés refuseraient de se conformer aux voeux de la Commission.

Trois fusils d’assaut M4, plus de 1000 cartouches, des gilets pare-balles de catégorie 6 sont, entre autres, des matériels qu’un particulier a décidé de remettre à la CNDDR après les avoir achetés entre les mains d’Aby Larco. La CNDDR les a présentés à la presse en prenant grand soin de ne pas révéler l’identité de l’acheteur pour des raisons de sécurité.

Rappellons qu’Arby Frantz Larco a été arrêté en sa résidence privée, le mardi 24 décembre dernier, par des agents de la Brigade de Lutte contre le Trafic de Stupéfiants (BLTS) et de la Brigade de Recherche et d’Intervention (BRI). Il est accusé de détention illégale d’armes à feu et de munitions.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *