Les neuf membres du nouveau CEP finalement connus !

Les neuf membres du nouveau CEP finalement connus !

Les neuf membres qui constituent le nouveau Conseil Electoral Provisoire (CEP) sont finalemenrt connus. Le président de la République, Jovenel Moïse, vient de faire publier l’arrêté de nomination y relatif.

M. Louis Arlext Noël, représentant du secteur des Handicapés, Mme Nadia Jules Amédée, représentante des secteurs Paysan/Coopérative, Mme Guylande Mésadieu, représentante du secteur des Droits humains, M. Antonio Détil, représentant du secteur de la Jeunesse, M. Patrick Numas, représentant du secteur Syndicat, Mme Esperancia César, représentante de la Diaspora, Mme Josette Macillon, représentante des Organisations de femmes, Rév. Guy Roméus, représentant des Cultes réformés et Mme Marie Rosemène Joseph Pierre, représentante du culte Vodou sont les neuf Conseillers ayant la responsabilité d’organiser le référendum devant aboutir à une nouvelle Constitution. Ils ont également la charge de conduire le processus électoral, annoncé pour 2021 par le président de la République.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

2 comments

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

2 Comments

  • Antoine Langomier
    19 septembre 2020, 03:40

    MOUPANIS mwen se AYITI…

    "La source de la peur est dans l’avenir…"

    Dans un article sur un autre Site, avant l’arrêté présidentiel, j’avais fait mention du nom de M. Dorvilier et tant d’autres qui refusaient de faire de la politique active et qui sont souvent prêts à devenir des employés des politiciens. Boul Kristal la te wè byen! Et je ne manquais pas de s’en prendre à Claude Moise qui était au service d’un certain René Preval. Des commissions présidentielles en veux-tu en voilà pour les intellos en panne d’argent.

    Je fais peu de cas des membres du CEP et des nominations. Peu importe s’il s’agit de la Démagogie ou pas, mais, je me retrouve dans les dates du 20 septembre et 17 octobre. Un bon coup politique et compliment du bout des lèvres! Et tout en rappelant, papa Dessalines avait fait le Sacrifice de sa vie surtout pour les JB Aristide et les Jovenel Moise.

    En nommant les membres du CEP sans tenir compte des zefeyis de "pays lock" et de l’opinion publique mawozo, Jovenel Moise n’agit pas en dehors de la TRADITION HAÏTIENNE. En 1999… et 2000, les marasa Aristide/Preval avaient agi de cette manière. Le CEP qui allait organiser les élections de l’an 2000, venait d’un Accord entre l’ Exécutif et l’Espace de Concertation d’Évans Paul et alliés. En constatant la Caducité du Parlement le 11 janvier 1999, Preval allait avoir le Champ Libre, en faisant des "ennemis." Le nommé Paul Denis pa wè m…. Yon banm Sanwont…

    Lors de la signature de l’Accord, il était question pour le tipaskout Preval de se présenter en personne, mais il avait désisté à la dernière minute. Il s’était fait représenter par le carriériste Bob MANUEL. Pour les jeunes internautes, Évans Paul et associés n’hésitaient pas à agir ainsi pour se venger de l’OPL de Gérard Pierre Charles qui s’adonnait au Papa Pran Tout lors des élections du 25 juin 1995.

    Connaissant les tivisye de toutes les catégories sociales du pays, Preval n’éprouvait aucune difficulté à attendre les objectifs de son clan politique et économique. Mais, il faisait peu de cas des "Analfabèt pa bèt," tout en menant le pays vers le CHAOS à chaque élection.

    Jusqu’à présent, Jovenel Moise n’a rien fait d’anormal. Ai-je dit, c’est conforme à la tradition lavalasienne. En attendant, je donne du temps au temps…

    L’Observatoire des Questions Haïtiennes et Internationales
    Alma Mater: Université des Sciences Sociales

    REPLY
  • Enos Julien
    19 septembre 2020, 07:31

    Élections inclusives entre les Tèt kale par et pour kale tèt tèt kale.
    Menm ti bagay la!
    Pour le résultat, mettez-les en ligne muni de leur djakout d’argent . Les plus offrant auront leur résultat sur le champ
    10 ans de succès approuvés par l’international encore pour le bonheur d’Haïti.

    REPLY