L’OEA demande à l’opposition de se rétracter et à Jovenel de gouverner

L’OEA demande à l’opposition de se rétracter et à Jovenel de gouverner

Cet appel a été adressé après une rencontre entre les émissaires de l’OEA, déployés en Haïti, avec le président et des membres de l’opposition.

A l’aile dure de l’opposition qui veut chasser Jovenel Moise du pouvoir et mettre en place un gouvernement de transition, l’OEA exige d’attendre l’organisation des prochaines présidentielles.

L’Organisation des Etats Américains exige le respect de l’ordre constitutionnel et apporte son plein soutien au président de la République, a rapporté le journal américain Miami Herald.

« Nous soutiendrons toujours l’Etat de droit. Si vous n’aimez pas Moïse, la solution est de le battre aux urnes. Nous n’allons pas lui demander de démissionner », a indiqué le journal floridien citant un officiel de la mission.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

«Vous devez gouverner, et pour le moment vous ne le faites pas», a déclaré ce même officiel au président Jovenel Moise.

La mission de l’organisation hémisphérique a, par ailleurs, proposé au président de mettre en place une commission d’experts internationaux en finance en vue d’aider les auditeurs du gouvernement haïtien à déterminer le montant détourné et/ou volé du fonds PetroCaribe et qui devrait être poursuivi.
Une proposition acceptée par Jovenel Moïse, selon l’émissaire.
«Il a dit qu’il était prêt à aller à Washington pour signer. Il a dit qu’il n’a rien à cacher», a rapporté cet officiel à Miami Herald.

Soulignons que les émissaires de l’OEA ont rencontré des responsables de plusieurs partis politiques de l’opposition comme la FUSION, l’OPL et des membres de la société civile. La crise socio-politique était au centre des discussions.

Néanmoins, les membres de la délégation ne se sont pas entretenus avec les Petrochallengers de qui l’aile dure de l’opposition tire l’avantage des récentes manifestations.

2 comments

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

2 Comments

  • Votre Nom *
    20 juin 2019, 11:18

    Nou tavle dakor avek sijesyon an.Pou kisa,gyin yon pa ket neg ki prepare pou yal fini net ak nasyon.min tou kisa OEA pra-l fe pou pep la ka jwin yon sou layman.

    REPLY
  • Pierre Charles Joseph
    20 juin 2019, 12:04

    Commentaire *

    REPLY