L’UE réclame de la stabilité, le gouvernement haïtien réagit

L’UE réclame de la stabilité, le gouvernement haïtien réagit

Le ministère des Affaires étrangères a publié une note, ce jeudi 4 juin, en réaction à celle rendue publique par l’Union européenne qui exige de la stabilité pour débloquer les 165 millions d’euros promis en vue de lutter Contre la covid-19.

Le ministère dit prendre acte de l’appel lancé par la Délégation de l’Union Européenne à un
dialogue politique afin d’organiser des élections libres, honnêtes et démocratiques, dans un cadre constitutionnel et législatif renouvelé, tout en soulignant que cet appel rejoint la volonté exprimée par le président de la République, Jovenel Moïse, de relancer le
processus électoral en vue de renouveler le personnel politique et d’assurer la
continuité constitutionnelle et démocratique.

Le MAE, dans cette note, assure que le Gouvernement met tout en œuvre pour répondre aux défis sociaux, humanitaires, économiques, politiques
auxquels fait face le peuple haïtien.

Enfin, le MAE renouvelle la ferme détermination du président de la République et
du Gouvernement de lutter contre toutes les formes de violence qui minent la société haïtienne et appelle à l’unité nationale pour une alternance depolitique régulière dans la
paix et la stabilité.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

1 comment

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *

1 Comment

  • Antoine Langomier
    5 juin 2020, 03:30

    Il y a le Verbiage et le vrai BOULOT. Si se pou travay gen Travay, de la création du nouveau CEP à l’organisation des élections. Quelle gageure!
    Sakalakawel…

    L’Observatoire

    REPLY