X

X


Manif anti-Jovenel : rues désertes, la peur dans les esprits

Manif anti-Jovenel : rues désertes, la peur dans les esprits

Les manifestations répétées de l’opposition émaillées de violences suscitent la peur chez les citoyens.

Dans la capitale et plusieurs villes avoisinantes de Port-au-Prince, comme Delmas, Tabarre, les gens sont très agités.

A Tabarre, un reporter de Haïti 24 a constaté que des parents d’élèves font la queue devant les barrières principales des établissements scolaires ayant ouvert leurs portes, ce lundi, attendant la fin des cours pour récupérer leurs enfants.

A Pétion-ville, les rue Metellus, Louverture, Rigaud et Chavannes sont presque vides. Pas de circulation de voitures. Sur les trottoirs quelques piétons, l’air anxieux, s’empressent de rentrer chez eux.

Les maisons d’affaires, les supermarchés fonctionnent au ralenti. Certaines grands magasin, comme la succursale de CK Hadware de la rue Ferrand de Beaudièrre, ferment leurs portes.


A la base de cette peur bleue constatée chez les citoyens, l’annonce du passage d’une manifestation antigouvernementale à Pétion-ville qui devrait prendre fin devant les locaux de l’ambassade américaine à Tabarre.

Alors que l’opposition continue de réclamer le départ anticipé du président Jovenel Moise, les partisans de ce dernier annoncent, ce mardi, une marche pacifique à Port-au-Prince en vue réclamer le respect de l’échéance constitutionnelle.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *