Manifestations à Port-au-Prince : un mort par balles, des véhicules incendiés, des magasins pillés

Manifestations à Port-au-Prince : un mort par balles, des véhicules incendiés, des magasins pillés

Les manifestations pour exiger la démission du président Jovenel Moïse se sont multipliées. Plusieurs de personnes ont une nouvelle fois gagné les rues de la capitale, ce mardi, pour dénoncer la vie chère et l’inflation entre autres.

Arrivés au champ de mars, les manifestants ont voulu se rendre au Palais national. Les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogène pour disperser la foule. Des tirs nourris ont été entendus dans l’aire du champ de mars. Un jeune homme a été tué par balles.

Le gros du cortège a été dispersé au niveau mais les affrontements entre policiers et manifestants se sont amplifiés. Une pompe à essence a été incendiée, au moins 6 véhicules ont été incendiés au centre ville de Port-au-prince, ce mardi 12 février.

Plusieurs manifestants ont été également blessés par balles, ils ont été conduits d’urgence à l’hôpital pour recevoir des soins nécessaires. Plusieurs d’entre eux ont été arrêtés par la police pour acte de vandalisme et de vagabondage. Des manifestants ont violé le périmètre du bâtiment logeant l’ambassade du Pérou et de l’Italie.

Barbancourt

le rhum des connaisseurs

Toutes les activités dans la capitale et dans les autres communes de la région métropolitaine sont restées paralysées. Dans les villes de province les manifestations contre le président se sont multipliées. Les protestataires menacent de rester dans les rues jusqu’à ce que leurs revendications soient satisfaites.

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *